YJ YouEdition - шаблон joomla Mp3
Livres

En dehors d'un nombre important d'ouvrages professionnels sur l'entreprise familiales, on dénombre peu d'ouvrages académiques en langue française sur cette thématique. L’œuvre de chercheurs francophones sur l'entreprise familiale semble être peu diffusée par le biais d'ouvrages scientifiques et seule une dizaine d'ouvrages environ est recensée.

Auteurs : Olivier COLOT

Omniscriptum , 240 pages, 2015

 

    

De nombreuses recherches se sont attachées à analyser les entreprises familiales sous différents aspects. En effet, l’entreprise familiale constitue une forme d’organisation prédominante au sein du tissu économique mondial, légitimant ainsi l’intérêt porté à ce type d’entité. L’objectif de cet ouvrage est dès lors de s’interroger sur deux éléments essentiels aux diagnostiques financiers, à savoir l’analyse de la performance et des décisions adoptées en termes de financement par ce type d’organisation. Les entreprises familiales sont-elles plus performantes que leurs homologues non familiales ? Disposent-elles d’une structure financière différente des entités managériales ? Ces deux interrogations constituent le fil rouge de cet ouvrage. Une première partie se consacre à une revue de la littérature relative aux caractéristiques inhérentes aux entreprises familiales. La seconde partie se focalise sur la problématique de la relation entre la propriété familiale de l’entreprise et son niveau de performance, résultats empiriques à la clé. Enfin, la dernière partie consiste en une analyse de la structure financière des entreprises familiales.

Auteurs Gérard BIOLLEY, Antoine MAYAUD

De Boeck, 486 pages, 2013

 

 

Parcours de l'entrepreneur et pérennisation de l'organisation

Cet ouvrage original relate, avec de nombreux exemples à l'appui, le parcours des entreprises familiales qui choisissent de sortir de la masse des très petites entreprises et des PME et qui obtiennent des réussites plus ou moins spectaculaires en menant successivement à bien deux grandes étapes de développement, d'abord dans le cadre d'un parcours personnel et, ensuite, de plus en plus communautaire. Selon les cas, ces entreprises effectuent tout le parcours ou seulement une partie de celui-ci.

La première partie de l'ouvrage décrit le parcours de l'entrepreneur - seul ou entouré d'une toute petite équipe - en montrant d'abord comment il travaille à la qualité du projet initial, puis maîtrise une croissance forte, rentable et durable et, enfin, assure la pérennité de la direction et du contrôle de l'entreprise. Cette partie s'achève par la prise en compte des trois mutations récentes souvent mal intégrées par les entrepreneurs familiaux et dont il est cependant capital qu'ils les abordent désormais de front : numérique, mondialisation et développement durable.

La seconde partie montre comment l'entreprise doit désormais développer progressivement un caractère communautaire qui requiert une organisation et des modes de fonctionnement assurant tout à la fois :

- la responsabilisation de managers plus nombreux et jouissant de plus larges délégations
- la cohésion d'un actionnariat durablement engagé
- l'harmonisation des rôles et des relations de ces managers et de ces actionnaires, dans le cadre d'une gouvernance duale et équilibrée.

Cet ouvrage s'adresse plus particulièrement aux dirigeants et administrateurs d'entreprise.

Auteurs : Denise KENYON-ROUVINEZ, GABS

Editions d'organisation, 127 pages, 2005

 

 

    

"Vieilles comme le monde, les entreprises familiales ont fourni d'innombrables exemples de success stories et continuent aujourd'hui de démontrer leur force économique particulière. Au plan personnel, la succession dans l'entreprise familiale présente des difficultés que seuls peuvent mesurer les intéressés. Quelle chance inouïe, bien sûr, d'être naturellement le suivant sur la liste ; mais quel poids aussi, quelle pression, quelles contraintes, quelle responsabilité !" (Thierry Lombard).

Un coup de pouce pour les jeunes générations

Il faut leur dire que d'autres partagent leurs incertitudes, et qu'au-delà des écueils, il y a de nombreux moyens de rendre la succession agréable et efficace.


Une petite fenêtre pour les parents

Ils pourront voir et comprendre le monde de l'entreprise familiale à travers les yeux de leurs successeurs.

Auteurs : Dany MILLER, Isabelle LEBRETON-MILLER

Presses de l’Université Laval, 379 pages, 2010

 

 

 

On a avancé de nombreuses raisons pour expliquer l'extraordinaire succès d'entreprises telles que Wal-Mart, Fidelity, Cargill et Michelin, mais le fait qu'elles sont toutes des compagnies contrôlées par des familles n'en fait pas partie. En fait, la croyance populaire veut plutôt qu'elles aient réussi malgré leur statut d'entreprises familiales. De nouvelles recherches surprenantes démontrent que la situation est tout autre. Dans Réussir dans la durée, Danny Miller et Isabelle Le Breton-Miller soutiennent que les caractéristiques mêmes qui ont longtemps été mises à l'index comme étant des faiblesses des entreprises familiales - stratégies stables, culture de clan, mandats à vie - ont en fait plutôt créé de redoutables avantages concurrentiels pour plusieurs de ces entreprises. Les auteurs ont identifié au-delà de quarante grandes compagnies contrôlées par des familles qui ont non seulement dominé leur marché pendant vingt à plus de cent ans, mais qui l'ont fait en allant à l'encontre de la plupart des pratiques modernes de gestion. Fondé sur une recherche approfondie menée sur plusieurs années, Réussir dans la durée fait ressortir des expériences d'entreprises familiales - dont Hallmark, Timken, L.L. Bean, the New York Times Company, et IKEA - quatre priorités d'affaires peu orthodoxes dont toute organisation, familiale ou non, peut profiter pour mener des stratégies couronnées de succès. Prenez les commandes: agissez comme un administrateur libre de toute entrave plutôt que comme le serviteur des actionnaires. Assurez la continuité : menez une mission durable et à forte charge symbolique plutôt qu'une stratégie guidée par des motivations financières. Créez une communauté : bâtissez une équipe à visage humain, pas une arène de compétition. Etablissez des liens : construisez des relations généreuses avec les acteurs extérieurs à l'entreprise au lieu de miser sur des transactions ponctuelles. Au moyen d'histoires hautes en couleurs relatant les réussites de chefs de file centenaires et de récits instructifs sur de grandes entreprises qui ont trébuché, les auteurs présentent un ensemble de modèles pour agencer et configurer ces priorités afin d'améliorer les stratégies, qu'il s'agisse d'excellence en matière d'exploitation, de leadership de la marque ou d'innovation. Ce livre révélateur change notre perspective quant à la nature concurrentielle des entreprises familiales et présente des leçons que toute organisation peut mettre à profit pour réussir dans la durée.

Auteurs : Alain BLOCH, Nicolas KACHANER, Sophie MIGNON

Perason, 192 pages, 2012

 

 

Il est frappant d'observer qu'en période de crise, les performances des entreprises familiales sont beaucoup plus stables que celles des autres. A quoi cela tient-il ? Qu'ont à nous apprendre les entreprises familiales françaises ? Les auteurs de ce livre ont interrogé leurs grands patrons pour en tirer des enseignements applicables à toute entreprise.

Auteurs : Denise KENYON-ROUVINEZ, John L. WARD

Presses Universitaires de France, 127 pages, 2004

 

Alors même que l'entreprise familiale est la forme d'entreprise la plus répandue dans l'histoire, les études portant spécifiquement sur elle ne se sont développées que récemment. Recherches, ouvrages, journaux, commencent à projeter de nouveaux éclairages sur les raisons pour lesquelles ces entités complexes et particulières, qui, petites et grandes confondues, représentent entre 50 et 90 % du PIB de toutes les économies de marché, parviennent à durer et à prospérer. De leur côté, les familles entrepreneuriales savent que, pour le rester, elles doivent s'inscrire dans le long terme et relever un certain nombre de défis spécifiques : assurer la viabilité de l'entreprise, réussir la succession, maintenir l'harmonie familiale ou encore élaborer une forme d'actionnariat responsable et uni. Cet ouvrage fait la synthèse des connaissances et enseignements les plus féconds pour les familles entrepreneuriales.

Auteur : Sami BASLY

L'Harmattan, 274 pages, 2009

 

Entité économique particulière, l'entreprise familiale, fusion de la logique économique et de la logique familiale, dispose d'une solidité certaine en ces temps de crise qui touchent PME et grandes entreprises. Sa robustesse reconnue ne doit pas, toutefois, occulter ses relatives faiblesses. L'entreprise familiale de moyenne et petite taille en particulier peut sembler vulnérable à cause d'un manque de ressources et d'une forte orientation indépendante. Assez fréquemment, la PME familiale est décrite comme une organisation faiblement active sur les marchés internationaux. Cet ouvrage s'attèle à vérifier cette description par le biais d'une étude théorique et empirique de la stratégie d'internationalisation de ce type d'entreprise.

Auteurs : Christine BONDEL, Anne DUMAS

Editions Autrement, 173 pages, 2008

 

Notre époque souffre des excès d'une certaine forme de capitalisme, axée sur le gain individuel et le court terme. Mais l'immense majorité des entreprises, beaucoup moins visibles, reposent sur une forme d'organisation différente : ce sont les entreprises familiales. Souvent méconnues, elles sont le pilier de l'économie et représentent les trois quarts des entreprises. De nombreuses études démontrent également qu'elles sont plus performantes que des entreprises à actionnariat dispersé. Quelles sont les clefs de leur réussite ? Quels sont leurs atouts et leurs singularités? Quelles difficultés doivent-elles surmonter? Mêlant analyses et entretiens avec des représentants d'une douzaine d'entreprises familiales - variées de par leur taille, leur secteur d'activité, le nombre de générations et d'actionnaires -, l'ouvrage aborde les questions de transition et de renouvellement, de gouvernance, d'organisation du travail en famille... Il montre aussi que l'entreprise familiale, capable de se réinventer en permanence, est au cœur du capitalisme moderne, alliant responsabilité et performance. L'entreprise familiale serait-elle l'antidote des dérives du capitalisme?

 

Christine Blondel dirige te Centre international Wendel pour l'entreprise familiale à l'INSEAD. Anne Dumas, journaliste, est chercheur associé à l'INSEAD et à l'institut Montaigne.

Auteurs : Henri SAVALL, Véronique ZARDET

Economica, 304 pages, 2012

 

Les entreprises familiales sont des organisations singulières dans le paysage économique. En Europe, elles représentent entre 60 et 85 % des entreprises, de 60 à 70 % du PIB et 60 à 65 % de l'emploi salarié. Qu'elles soient, ou non. cotées en Bourse, adopter des stratégies proactives pour faire face à leur environnement interne et externe constitue un atout stratégique pour les dirigeants, afin de répondre aux préoccupations de rentabilité, de notoriété et de valorisation de leur entreprise. Elles ont des enjeux de gouvernance, de transmission et un modèle d'organisation spécifique. C'est un marché important pour les consultants, les professionnels libéraux réglementés, les organismes et les associations, qui ont bien compris les particularités de ces entreprises et leur proposent un accompagnement adapté.

 

L'édition de ce 24e colloque d'automne de l'Iseor rassemble les principaux acteurs concernés par les enjeux économiques et sociaux des entreprises familiales, des personnalités politiques et institutionnelles, des représentants des structures professionnelles, des dirigeants et des cadres d'entreprises, des associations d'appui aux entreprises familiales et à la création d'entreprise, des consultants ainsi que des experts et des chercheurs. Ils présentent des initiatives innovantes d'entreprises qui cherchent activement les meilleurs moyens de se développer dans le dur contexte stratégique actuel.L'ouvrage met aussi en évidence, par de nombreux témoignages internationaux de dirigeants, cadres d'entreprises industrielles, tertiaires et d'organisations de service publie, l'efficacité et l'expertise du management socio-économique implanté avec succès depuis plus de 37 ans, par des dirigeants d'entreprises familiales telles que : Brioche Pasquier, Ninkasi (France). Technord (Belgique) et Centro de Distribucion Parque (Argentine).

Auteurs : Bruno AMANN, Pierre BERGER, Yvon GATTAZ, Stéphane de LASSUS, Bernard MONASSIER, David de PARIENTE, Jean PRIEUR, Sophie SCHILLER

Lexis Nexis, 117 pages, 2011

 

Les entreprises familiales occupent une place prépondérante au sein de l'économie. Aux États-Unis, 90 % des entreprises sont possédées et contrôlées par une ou plusieurs familles, elles contribuent à réaliser 60 % du PNB et paient la moitié du total des salaires. En France, elles sont également majoritaires, y compris parmi tes grandes structures. En effet, 63 % des entreprises de 50 millions à 2 milliards de chiffre d'affaires sont contrôlées par des familles et leur importance est croissante. Maillon essentiel de l'économie, elles connaissent des problématiques particulières. Les gestionnaires ont identifié tes spécificités de leur gouvernance qui doit prévoir une place pour la famille tout en veillant au respect des intérêts de l'entreprise. Les juristes proposent des outils sûrs et efficaces pour mettre en oeuvre ces objectifs. Quelles règles du jeu mettre en place ? Quels supports choisir pour ces dispositions : pactes, clauses statutaires, donation... ?
Cet ouvrage répond à ces questions et propose des solutions juridiques qui permettent d'organiser la direction de ces entreprises, la stabilité mais aussi ta respiration de leur capital et de donner un statut aux associés familiaux afin de préserver leurs intérêts sans compromettre ceux de la société.
Il est publié à la suite d'un colloque organisé le 17 juin 2010, à l'occasion des dix ans du master Droit du patrimoine professionnel de l'université Paris-Dauphine, par la Fédération nationale Droit du patrimoine (FNDP) et l'ASMEP-ETI. Il s'inscrit parfaitement dans les objectifs de la FNDP, dont les membres fondateurs sont le Conseil supérieur du notariat (CSN), le barreau de Paris, l'Association nationale des juristes de banque (ANJB) et l'Association nationale des juristes d'assurance et de réassurance (ANJAR), qui vise en particulier à organiser des conférences ou colloques afférents aux aspects juridiques ainsi que fiscaux de la gestion et de la transmission des patrimoines professionnel et privé.

Vu sur Twitter